Avant le début des discussions sur le projet de loi de finances le 14 octobre prochain et jusqu’au vote du 18 novembre, il est urgent de se mobiliser et de montrer au gouvernement que nous sommes nombreux à protester.

 

signez et diffusez la pétition contre la politique familiale du gouvernement

 

Depuis leur arrivée au pouvoir il y a plus de deux ans, François Hollande et son gouvernement n’ont cessé de s’attaquer aux familles : mariage pour tous, ouverture à la Gestation pour Autrui avec à la Procréation Médicalement Assistée pour les couples de femmes, abaissement à deux reprises du plafond du quotient familial, suppression de la réduction d’impôt sur le revenu pour frais de scolarité dans l’enseignement secondaire et supérieur.

Aujourd’hui, avec le projet de PLF 2015 présenté le 1er octobre 2014 en Conseil des Ministres,  le gouvernement poursuit ses attaques. Contrairement aux promesses qui avaient été faites, le gouvernement n’a pas su contrôler les dépenses de la Sécurité sociale, qui ont dépassé de deux milliards ce qui était annoncé, s'élevant à 11 milliards au lieu des 9 milliards prévus.

Au lieu d’engager une véritable lutte contre la fraude, qui coûtent chaque année selon la cour des comptes entre 20 et 25 milliards d'euros à la collectivité, le gouvernement fait l'impasse sur ce sujet et préfère réaliser 700 millions euros d’économies sur le dos des familles.

Par ailleurs, n'oublions pas que si la branche famille est déficitaire, c'est parce qu'on l'utilise pour financer les retraites. Sans cela, elle serait excédentaire

C’est injuste, incohérent et inacceptable. 

 De plus, certaines de ces mesures vont au contraire creuser les déficits publics, comme la réduction du temps de congé parental. Cette mesure obligera les femmes à trouver plus tôt un mode de garde pour leur enfant : or, un enfant en crèche coûte 1200 euros par mois à l’Etat contre 390 lorsqu’il est gardé chez lui. 

Ces mesures sont faites pour démolir la famille : nous ne pouvons croire Madame Marisol Touraine qui affirme que ce gouvernement « soutient la famille » et « aime la famille », ni rester silencieux face à Madame Laurence Rossignol, qui proclame sa « fierté » de défendre une telle politique familiale (Assemblée nationale, le 1er octobre 2014).

Ensemble, nous devons dénoncer cette hypocrisie et cet acharnement sur les familles. Avant le début des discussions sur le projet de loi de finances le mardi 14 octobre prochain et jusqu'au vote du 18 novembre, mobilisons-nous, montrons au gouvernement que nous sommes nombreux à protester.

 

Soyons nombreux à soutenir la pétition contre la réduction du temps de congé parental, la division par trois de la prime de naissance et le rabotage des aides à la garde d'enfants ! Signons pour dire "non" à une politique familiale destructrice de la famille !"